5:05 - mardi octobre 17, 2017

Nantes : toujours sur la voie des transports propres

Lu 1305 fois Sébastien Chauveau 0 respond
Le parcours du navibus

C’est une première en Europe. Le Jules Verne 2 est le nouveau bijou des transports en commun de l’agglomération nantaise.

C’est une première en Europe. Le Jules Verne 2 est le nouveau bijou des transports en commun de l’agglomération nantaise. Nantes avait déjà sa navette fluviale. Mais elle n’était pas complètement propre. Elle rejetait du CO2. Avec le Jules Verne 2, le navibus devient parfaitement écologique. Le dernier-né du chantier vendéen Navalu ne rejette que de l’eau.

L’innovation nantaise a été présentée à la fin juin à la cité des Congrès de la ville lors des 5e journées hydrogène dans les territoires. C’est un projet ambitieux, qui a fait face à plusieurs contraintes. Il a fallu composer avec la règlementation. La Société d’économie mixte des transports de l’agglomération nantaise, porteur du projet, a reçu le concours de la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement ainsi que celle du Service départemental d’incendie et de secours. Il a fallu dissiper les inquiétudes. Une enquête sociale a été menée pour rassurer. Tout a par exemple été prévu pour, qu’en cas de fuite, l’hydrogène s’échappe dans l’air.

Cinq années

En pratique, l’hydrogène est injecté dans deux réservoirs sur le bateau depuis une station dédiée. Les électrons et les protons sont séparés vers les pôles des deux piles de cinq kilowatteurs chacune. Les électrons génèrent un courant électrique. De l’air est introduit de l’autre côté des piles. Le dioxygène se sépare en atomes d’oxygène. Les électrons, les protons et les atomes d’oxygène forment des molécules d’eau. Ce sont ces mêmes molécules qui sont rejetées dans l’eau par le toit du bateau.

Cinq années ont été nécessaires pour sortir ce catamaran innovant en aluminium de dix mètres de long et trois mètres quatre-vingt de large. Les premiers tests ont eu lieu jusqu’à la mi-juillet. Depuis la mi-août, les passagers peuvent embarquer à bord du Jules Verne 2. Le nouveau navire remplacera l’ancien à partir de la mi-octobre. Il prendra alors son rythme de croisière entre Port-Boyer et les facultés, ce que faisait depuis vingt ans l’ancien navire.

The following two tabs change content below.
Sébastien Chauveau

Sébastien Chauveau

Journaliste, producteur, réalisateur

Exclusif : Poignant et courageux témoignage d’une jeune Tibétaine

Pourquoi Charles Baudelaire détestait les Belges !

Suggestions
Vous souhaitez réagir ?
Leave a Reply