2:49 - vendredi avril 20, 2018

L’immense potentiel des énergies marines renouvelables

Lu 166 fois Robot Automatique Commentaires fermés sur L’immense potentiel des énergies marines renouvelables

By Séverine Michalak, Enseignante-chercheuse, docteure en droit, Université Nice Sophia Antipolis Il est possible de produire de l’électricité grâce à la houle. Fab Lentz/UnsplashIl y a eu les récentes déclarations de la Banque mondiale, annonçant, à l’occasion du One Planet Summit, l’arrêt après 2019 de ses financements pour des projets d’exploitation d’hydrocarbures ; il y a eu aussi la récente décision de la France d’acter la fin de l’exploration et de l’exploitation des hydrocarbures d’ici 2040.

Si ces initiatives constituent des avancées certaines, elles ne reflètent malheureusement pas la réalité d’un secteur qui continue de prospérer à court et moyen terme.

En effet, non seulement aucun des pays majeurs en termes de production d’hydrocarbures n’a exprimé l’intention d’inverser la tendance, mais ce marché va en outre voir émerger de nouveaux producteurs, notamment en Afrique. Rappelons également que l’extraction pétrolière en mer représente un tiers de la production mondiale de pétrole, et pourrait s’accroître si les contraintes techniques et environnementales du milieu marin profond venaient petit à petit à être surmontées.

Nous savons néanmoins que les réserves de pétrole s’épuiseront d’ici à 50 ans et les réserves d’uranium alimentant le nucléaire, énergie certes décarbonnée, d’ici 100 ans.

Il n’est donc essentiel d’accélérer la transition énergétique pour lutter contre le changement climatique et pallier la fin des ressources fossiles, en soutenant notamment le développement des énergies renouvelables.

Des obstacles à surmonter

Parmi ces énergies renouvelables, les énergies marines méritent notre attention. Bien qu’elles ne représentent que 0,03 % du mix énergétique mondial, elles progressent de façon accélérée, parfois supérieure à 80 % l’an.

Elles nécessitent toutefois un réel soutien, en raison de résistances locales, des pêcheurs et des touristes, d’incertitudes quant à leurs impacts environnementaux (à l’image du projet éolien offshore du Tréport, suspendu à l’avis de l’AFB), et surtout de leur coût qui demeure encore élevé.

C’est ainsi le cas pour les technologies non encore matures telles que l’éolien flottant (entre 165 et 364 €/MWh, selon les estimations de l’Ademe), l’hydrolien (entre 123 € et 571 €/MWh) ou l’énergie thermique des mers (ETM) en territoire ultra-marin (entre 200 et 510 €/MWh, selon les estimations d’EY).

En dépit de ces obstacles, les énergies marines renouvelables (EMR) présentent une réelle complémentarité par rapport aux énergies renouvelables terrestres, comme l’éolien et le solaire. L’espace marin, contrairement aux terres émergées, est loin d’être saturé, bien qu’il fasse l’objet de convoitises de plus en plus pressantes.

C’est pourquoi l’ONU, sur le plan international et la Commission européenne en ont largement assuré la promotion.

Le potentiel théorique global des EMR est évalué à 2 millions de Terawatt/heure par an – dont un peu plus de 100 000 TWh/an sont techniquement exploitables –, susceptibles de satisfaire près de cinq fois la totalité de la consommation électrique mondiale. L’enjeu réside donc dans l’innovation et la maîtrise technologique permettant la mise en valeur de cette ressource considérable, diversement répartie sur la planète. À une géopolitique des ressources s’associe une géopolitique des technologies.

L’éolien offshore en tête

Parmi les EMR, la technologie qui présente le plus de maturité est l’éolien offshore, marché Plus…

Cette info vient du site : The Conversation

The following two tabs change content below.
AVERTISSEMENT : Les communiqués de presse publiés dans cette rubrique ne sont pas rédigés par la rédaction de Fréquence Terre qui se dégage de toute responsabilité des propos qui sont tenus et rédigés par les tiers qui publient dans cette rubrique. Les informations contenues dans cette rubrique ne sont pas vérifiées par nos soins, vous pouvez toutefois nous signaler un contenu qui vous semblerait inapproprié en laissant un commentaire ou en nous contactant directement via notre formulaire de contact (accessible en bas de page).

Quand les chouettes réconcilient les hommes au Proche‑Orient

Nouvelles chutes de neige attendues

Suggestions
Commentaires fermés