10:36 - mercredi mai 23, 2018

Portrait énergétique de l’Inde à l’ère Modi

Lu 145 fois Robot Automatique Commentaires fermés sur Portrait énergétique de l’Inde à l’ère Modi

By Emmanuel Hache, Économiste et prospectiviste, IFP Énergies nouvelles Comptant pour environ 3 % du PIB mondial en 2016, contre 1,6 % en 1980, l’Inde a enregistré depuis les années 2000 une accélération de sa croissance, avec un pic en 2010 à plus de 10 %. Depuis, la croissance indienne se maintient à environ 6,8 % avec un point haut à près de 8 % en 2015, ce qui permet ainsi à New Delhi de se placer en tête des pays du G20 en matière de dynamisme économique.

Depuis 2014 et l’élection de Narendra Modi, l’Inde est entrée dans une nouvelle ère de son développement économique avec la mise en place d’une politique baptisée ” Make in India. Cette dernière vise à accélérer l’industrialisation du pays et à lui permettre de s’insérer de manière plus marquée sur les marchés internationaux.

Dans ce contexte, les défis auxquels l’Inde doit faire face sont nombreux, puisque New Delhi doit gérer une dépendance grandissante aux approvisionnements extérieurs et un nouveau modèle de développement dans un contexte de transition énergétique.

Si le troisième consommateur énergétique mondial derrière la Chine et les États-Unis maintient des investissements autour de 10 milliards de dollars dans les énergies renouvelables (ENR) depuis 2015, soit environ 4 % des investissements mondiaux – en comparaison, la Chine a investi près de 78,3 milliards de dollars en 2016, soit 33 % du total mondial – son volontarisme industriel et sa politique énergétique et pétrolière soulèvent de nombreuses questions ; et tout particulièrement sur sa capacité à allier industrialisation et lutte contre le changement climatique.

Un appétit énergétique de géant

Relativement à sa population et à l’immensité de son territoire (plus de 3 millions de km2, soit environ six fois la France), l’Inde est pauvrement dotée en ressources énergétiques. Deuxième pays le plus peuplé au monde après la Chine et ses 1,379 milliard d’habitants, l’Inde représente environ 17 % de la population mondiale mais ne possède que 0,65 % des réserves mondiales de gaz, 0,3 % des réserves de pétrole et 8,3 % des réserves de charbon, selon les données du BP Statistical Review.

L’Inde a enregistré un doublement de sa consommation énergétique entre 2000 et 2016. Toutefois, sa consommation par tête (0,67 Tonne équivalent pétrole/tep) reste encore relativement faible et l’Inde ne représente à l’heure actuelle qu’environ 6,5 % de la consommation énergétique mondiale, loin derrière la Chine (22 %) et les États-Unis (16 %).

          Enerdata, Author provided
        Sur les marchés pétroliers, l'Inde est désormais le 3e consommateur et le 3e importateur mondial. Toutefois, près de 15 % du pétrole importé est réexporté sous forme de produits pétroliers dans la région. La production de pétrole indienne enregistre une stagnation depuis près de 10 ans autour de 0,85 million de barils/jour (mb/j).

Sur le marché du charbon, l’Inde est le 4e producteur mondial avec près de 8 % de la production mondiale et sa consommation représente environ 11 Plus…

Cette info vient du site : The Conversation

The following two tabs change content below.
AVERTISSEMENT : Les communiqués de presse publiés dans cette rubrique ne sont pas rédigés par la rédaction de Fréquence Terre qui se dégage de toute responsabilité des propos qui sont tenus et rédigés par les tiers qui publient dans cette rubrique. Les informations contenues dans cette rubrique ne sont pas vérifiées par nos soins, vous pouvez toutefois nous signaler un contenu qui vous semblerait inapproprié en laissant un commentaire ou en nous contactant directement via notre formulaire de contact (accessible en bas de page).

Ségolène Royal : «Emmanuel Macron n’a pas laissé tomber le leadership climatique de la France»

L’administration Trump autorise de nouveau l’importation de trophées d’éléphants et de lions

Suggestions
Commentaires fermés