8:46 - vendredi avril 20, 2018

Au Brésil, le « cratère » à remonter le temps du climat

Lu 96 fois Robot Automatique Commentaires fermés sur Au Brésil, le « cratère » à remonter le temps du climat

By Marie-Pierre Ledru, Directrice de recherche, Institut de recherche pour le développement (IRD) L’un des membres de l’équipe de forage brésilienne mandatée pour réaliser les prélèvements dans la tourbière de Colônia. Moises Saman/Magnum, CC BY-NC-NDSituée au sud de la ville de São Paulo au Brésil, la ” dépression de Colônia, gigantesque cratère de 3,6 km de diamètre dont la formation est probablement due à un impact météoritique, constitue un véritable eldorado pour les paléoclimatologues, spécialistes des climats du passé.

Cette dépression marécageuse s’est formée au cœur de la forêt atlantique brésilienne, l’une des forêts tropicales humides les plus riches de la planète. L’âge de la formation de Colônia est estimé à trois millions d’années ; son remplissage sédimentaire constitue autant d’archives géologiques, biologiques et climatiques uniques sur l’histoire de la Terre, et plus particulièrement celle des tropiques de l’hémisphère sud.

Des informations inédites

Les études sur le climat qui s’intéressent au temps long – c’est-à-dire qui observent la succession des cycles glaciaires et interglaciaires – sont très rares. Car seuls quelques prélèvements (on parle aussi d'” enregistrements) peuvent permettre de reconstituer l’évolution en continu de ces climats du passé.

Il en est ainsi des carottes de glace prélevées en Antarctique ; celles-ci ont permis de reconstituer les climats sur 8 cycles glaciaires et interglaciaires, ce qui correspond à 800 000 ans. Quant à celles réalisées dans les océans, elles permettent de reconstruire jusqu’à 103 cycles glaciaires et interglaciaires au cours des dernières 2,7 millions d’années.

Concernant les régions tropicales, on connaît pour l’hémisphère nord les enregistrements de Fuquene et de Funza (Colombie) et ceux de Bosumtwi (Ghana) qui ont permis de ” remonter à 1 million d’années. Pour l’hémisphère sud, les carottes réalisées dans le Lynch Crater en Australie auront permis d’explorer les variations climatiques sur les derniers 230 000 ans.

Avec les recherches conduites dans le cratère de Colônia, on va donc pouvoir, pour la première fois, préciser l’évolution des climats de la zone tropicale de l’hémisphère sud en continu et sur un temps très long. Toutes les informations que cette étude générera seront ainsi totalement nouvelles.

Vue générale du bassin de Colônia.
Moises Saman/Magnum Photos, CC BY-NC-ND
La forêt tropicale recouvre encore partiellement le bassin.
Moises Saman/Magnum Photos, CC BY-NC-ND
Le prélèvement de 1989

À Colônia, une première carotte de 7,80 mètres de profondeur a été réalisée en 1989 et ses résultats publiés en 2009. Cet enregistrement a permis de montrer le potentiel scientifique de la dépression de Colônia en mettant en lumière un dépôt sédimentaire régulier permettant d’établir une chronologie fiable ; ce prélèvement a aussi montré que le sédiment contenait des grains de pollen, intéressants pour étudier l’évolution de la forêt tropicale.

Cette première étude a permis de remonter jusqu’à 120 000 ans environ, c’est-à-dire un cycle glaciaire/interglaciaire Plus…

Cette info vient du site : The Conversation

The following two tabs change content below.
AVERTISSEMENT : Les communiqués de presse publiés dans cette rubrique ne sont pas rédigés par la rédaction de Fréquence Terre qui se dégage de toute responsabilité des propos qui sont tenus et rédigés par les tiers qui publient dans cette rubrique. Les informations contenues dans cette rubrique ne sont pas vérifiées par nos soins, vous pouvez toutefois nous signaler un contenu qui vous semblerait inapproprié en laissant un commentaire ou en nous contactant directement via notre formulaire de contact (accessible en bas de page).

Les fascinantes vocalises des baleines boréales

Discorde autour du rapport de la mission d’information sur les pesticides

Suggestions
Commentaires fermés