« Le seul effondrement qui nous menace pour l’instant, c’est celui de nos volontés », estime le Premier ministre.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici