« Le seul effondrement qui nous menace pour l’instant, c’est celui de nos volontés », estime le Premier ministre.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici