C'est la question que se sont posé des journalistes du média Contexte, qui publie son enquête après l'annonce de la fermeture du réacteur numéro un de Fessenheim, plus vieille centrale nucléaire de France. Ils ont analysé 40 ans de données de sûreté.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici