C'est par le pouvoir de l’imagination que l’on peut imaginer un autre monde plus en cohérence avec les aspirations et les besoins de nos sociétés, estime Rob Hopkins, ancien professeur de permaculture et initiateur du mouvement international "Villes en transition". Explications.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici