La période de confinement a été synonyme d’amélioration de la qualité de l’air en raison d’une baisse du trafic routier : plus léger, plus frais, plus pur. La pollution de l’air est un véritable enjeu environnemental dont se charge l’association Airparif qui contrôle sa densité. Karine Léger nous expose les enjeux.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici