Longtemps hésitants à diminuer les pesticides, les vignerons de Champagne accélèrent leur transition vers des méthodes de culture plus écologiques. L’enjeu : préserver les capacités de production et le goût du vin, face aux conséquences du réchauffement climatique, raconte le quotidien suisse Le Temps dans un reportage sur place.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici