Les villas, c’est démodé. Avec les «tiny houses», l’environnement et les finances se portent mieux.

Liberation.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici