Sur l’île-continent en proie à des incendies et une sécheresse sans précédent, la faune paye un lourd tribut. Y compris les dromadaires sauvages, réputés pour leur sobriété, mais qui, assoiffés, représentent aujourd’hui une menace pour les hommes. Si bien que l’autorisation à été donnée d’en abattre 10 000.
 

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici