Quinze ans après son extinction présumée, l’espadon chinois, poisson endémique du fleuve Yangtsé, entre officiellement au rayon des espèces disparues, selon une étude publiée dans «Science of the Total Environment».

Liberation.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici