Après avoir sauvé son espèce de l’extinction au prix de 50 ans d’intense activité sexuelle, dans le cadre d’un programme de reproduction de tortues géantes en captivité, le centenaire et toujours vert Diego va retrouver en mars son île natale des Galápagos.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici