Après deux jours de pression internationale intense à la suite du crash du Boeing 737 d'Ukraine Airlines, causant la mort des 176 personnes à bord, Téhéran a reconnu ce matin l'envoi d'un missile qui a causé "par erreur" la catastrophe mercredi.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici