« Avec les feux en Australie, nous voyons un signe de ce que pourraient être les conditions normales dans un monde à +3°C. Ces feux nous avertissent de ce à quoi pourrait ressembler notre futur proche. Cela remet en perspective ce que signifie vraiment le changement climatique. » explique Richard Betts, professeur au service national de météorologie britannique et l’un des auteurs de la revue publiée sur le site ScienceBrief de l’université d’East Anglia (Royaume-Uni).

Cet article Un million de milliards d’être vivants auraient été tués par les méga-feux en Australie est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici