« Avec les feux en Australie, nous voyons un signe de ce que pourraient être les conditions normales dans un monde à +3°C. Ces feux nous avertissent de ce à quoi pourrait ressembler notre futur proche. Cela remet en perspective ce que signifie vraiment le changement climatique. » explique Richard Betts, professeur au service national de météorologie britannique et l’un des auteurs de la revue publiée sur le site ScienceBrief de l’université d’East Anglia (Royaume-Uni).

Cet article Un million de milliards d’être vivants auraient été tués par les méga-feux en Australie est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici