Elles sont jeunes, parfois tout juste majeures et partout dans le monde, elles bousculent le jeu. À Kampala, la capitale ougandaise, Hilda Flavia Nakabuye sèche les cours tous les vendredis pour manifester contre l’inaction des gouvernements face aux changements climatiques.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici