La chercheuse autochtone Gabrielle Fletcher explique pourquoi la fête nationale australienne porte le poids de l’histoire de la colonisation européenne dans le pays.

Liberation.fr

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici