Au Zimbabwe, la sécheresse récurrente frappe durement la population mais aussi la faune sauvage. A tel point que les responsables d’un parc ont entrepris de déplacer 600 éléphants, deux meutes de lions, des buffles, des girafes… Dans le parc de Hwangé, le plus important du Zimbabwe, la situation devient incontrôlable.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici