Une étude révèle que les matériaux utilisés pour le stockage des déchets nucléaires – verre, céramique et acier inoxydable – interagissent entre eux, accélérant leur dégradation chimique.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici