Plantés en novembre à l’occasion de la création d’une journée de reforestation nationale, la majorité des sapins seraient déjà morts de sécheresse selon le Syndicat de l’agriculture et des forêts. L’organisme dénonce une opération de communication.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici