En janvier 2019, la rupture du barrage de la société minière Vale à Brumadinho, dans l’État du Minas Gerais, au Brésil, avait causé la mort de 270 personnes et détruit une importante superficie alentour. Un an après la catastrophe, grâce à l’indemnisation des riverains, une frénésie de consommation a saisi les habitants, masquant un deuil inachevé.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici