« Si le déclin se poursuit à ce rythme, nombre de ces espèces pourraient s’éteindre pour toujours d’ici quelques décennies », estime l’auteur principal de l’étude.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici