新型冠状病毒: 动摇中国体制的殉难者 – Le médecin, qui avait sonné l’alerte sur le virus, a été interpellé le 1er janvier pour « propagation de fausses nouvelles ». Il est mort le 7 février. Son arrestation n’avait qu’un objectif : faire taire le corps médical. « Le Monde » a voulu traduire l’éditorial à sa mémoire, publié le 8 février.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici