C'est l'un des arguments principaux des chasseurs : ils permettent de réguler certaines populations, en particulier les sangliers, chevreuils, cerfs, blaireaux ou renards, considérés comme nuisibles. Mais la réalité n'est pas aussi simple et tuer ces animaux peut même être parfois contre-productif.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici