Alarmés par le réchauffement climatique, les professionnels de la station Val-d’Isère s’activent pour trouver des solutions pour maintenir leur activité et pour la diversifier, raconte ce journaliste britannique du Guardian.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici