Pendant dix mois, Clément Chabot et Pierre-Alain Lévêque, deux ingénieurs de formation, ont vécu, en alternance, dans une petite maison équipée de douze low-tech. L’objectif de la démarche ? Prouver que ces technologies de la débrouille sont adaptées à notre mode de vie occidental et permettent, sans perdre en confort, d’adopter un comportement plus écologique.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici