Les déboires de la filière profitent à ses principaux concurrents, le russe Rosatom et les chinois CNNC et CGN. Les dirigeants de l’Agence internationale de l’énergie et d’EDF appellent l’Etat à se resaisir, souligne Jean-Michel Bezat, journaliste économique au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici