Emmanuel Macron, le gouvernement et les parlementaires de la majorité affichent, en paroles, leur appui à la reconnaissance du crime d’écocide, mais les actes ne suivent pas, déplore la juriste dans une tribune au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici