La mise à l'arrêt de la plus ancienne centrale nucléaire de France commencera ce week-end, avec le premier réacteur, et sera séquencée jusqu'en 2041. Un processus non sans retombées économiques et sociales, qui interroge sur l'avenir énergétique du pays…

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici