L’infection est considérée comme bénigne dans 80 % des cas et semble fatale à 2 % des personnes infectées. Toute prévision de l’évolution de l’épidémie paraît prématurée.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici