L’ingénieur et militant écologiste Cyrille Cormier explique, dans une tribune au « Monde », que ni la fermeture de réacteurs nucléaires, ni le développement des énergies renouvelables conduisent nécessairement à une augmentation des émissions de CO2.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici