Au moins onze villes du nord de l’Italie ont fermé des lieux publics en raison de soupçons de contamination concernant dix-sept personnes. L’OMS estime que la « fenêtre de tir » pour enrayer l’épidémie « se rétrécit ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici