En Colombie, la population pléthorique d’hippopotames, héritage de l’amour du narcotrafiquant Pablo Escobar pour les animaux exotiques, pose de sérieux problèmes d’encombrement. Pour s’alléger un peu, le pays a décidé d’en offrir gracieusement certains. À des zoos ou à des réserves, bien sûr.

Lire l’article complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici