La déléguée générale de la Société française d’énergie nucléaire (SFEN), Valérie Faudon, estime, dans une tribune au « Monde », que la fermeture de la centrale alsacienne repose sur une vision de l’écologie aujourd’hui dépassée.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici