Alors que le réacteur n° 1 de Fessenheim est mis à l’arrêt samedi 22 février, Keisuke Sadamori, chargé des marchés énergétiques au sein de l’Agence internationale de l’énergie, met en garde contre le déclin de l’atome et rappelle que cette énergie reste un moyen efficace de limiter le réchauffement climatique

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici