Habitué à représenter les terroirs nationaux avec fierté, le monde agricole français est désormais exposé à des critiques croissantes. Répondre à l’envie de « mieux manger » implique de revoir en profondeur nos modes de production et de distribution.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici