Le gouvernement a d’abord annoncé 12 morts, lundi. Mais sa parole est largement remise en cause, et un député de la région où le virus est apparu parle d’une cinquantaine de morts.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici