De nombreuses filières financées par les producteurs et responsables de la fin de vie de leurs produits n’atteignent pas les objectifs affichés, note la juridiction financière. Elle recommande de simplifier leurs cahiers des charges et de fixer des sanctions assises sur le chiffre d’affaires des éco-organismes.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici