Le britannique BP avait renoncé à ses projets dans la Grande Baie en 2016 et l’américain Chevron avait fait de même l’année suivante.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici