Pour l’épidémiologiste Arnaud Fontanet, « la France est bien préparée et elle a pour l’instant eu de la chance », car on s’attend désormais « à découvrir des foyers qu’on n’aura pas pu anticiper ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici