Le gouvernement, qui prépare « des dispositifs de veille sanitaire et d’intervention », répète qu’il n’y a « plus aujourd’hui de malade en circulation ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici