Le groupe français ambitionne de créer le numéro deux mondial du secteur. Objectif : réduire la dépendance de l’Europe à l’égard des importations asiatiques, alors que le Covid-19 révèle les fragilités de la chaîne de production mondiale.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici