Au Canada et en Australie, deux projets controversés ont été abandonnés par des compagnies pétrolières. Mais les « tar sands » canadiens, trop peu compétitifs, sont davantage menacés que le charbon et le pétrole australiens, estime Jean-Michel Bezat, journaliste économique au « Monde ».

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici