Le mail adressé aux membres du ministère, à la préfecture de Dordogne, aux services vétérinaires le prouve : toutes les autorités compétentes étaient ainsi conscientes dès le début des enfreintes aux règlementations de l’abattoir Sobeval.

Cet article L214 reçoit par erreur des emails exposant les mensonges du Ministère de l’Agriculture est apparu en premier sur La Relève et La Peste.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici