Dans son essai « Pour une écologie du sensible », le chercheur défend la nécessité d’appréhender le vivant dans sa continuité, par l’engagement de tous les sens.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici