La concentration des cas sur la base aérienne 110 Creil, qui abrite une partie des activités de la Direction du renseignement militaire, nourrit des interrogations.

Lire l’article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici