Plusieurs sites reprennent des recommandations de la principale agence américaine de santé publique en matière de pilosité faciale. Mais elles n’ont pas été émises dans le cadre du SARS-CoV-2, et s’appliquent d’abord aux professionnels de la santé.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici