Le gestionnaire d’aéroports affirmait vendredi matin qu’il n’y a aucun malade parmi les 90 000 salariés, directs ou indirects, qui travaillent sur ses plates-formes.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Postez votre commentaire ici
Entrez votre nom ici