Face à l’arrivée quasi certaine de beaucoup de patients, les personnels sanitaires s’inquiètent du peu de moyens, et de temps, dont ils disposeront pour gérer l’épidémie.

 

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici