Dans « Contes Immoraux – Partie 1: Maison Mère », actuellement en tournée en France, l’artiste performeuse Phia Ménard, seule sur scène, construit une maison en carton qui est détruite en quelques minutes quand la pluie se met à tomber, métaphore sidérante du réchauffement climatique.

Lire l’article

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici